Bretagne : Profiter de la douceur océanique à Fouesnant-Les Glénan

Entre terre et mer, la petite commune dans le sud de la Bretagne se décline dans un camaïeu vert et bleu. Avec ses palmiers, camélias et agapanthes, elle fait partie de la Riviera bretonne.

Publié le

Fouesnant peut se targuer d’avoir un des littoraux le plus étendu du Finistère. A une quinzaine de kilomètres de Quimper et de Concarneau, Fouesnant-Les-Glénan, Forêt-Fouesnant et Bénodet s'affiche comme la « Riviera bretonne ». Contrairement à ce que l'on pourrait en déduire, Fouesnant n'est pas une destination huppée: ici, la vie s'écoule paisiblement. Tout le monde profite de la douceur océanique, d'une côte préservée, sans immeubles qui gâchent la vue.

Un autre plus de la destination: elle propose des vacances aussi bien pour les amateurs de la mer que de la campagne.
Je l’avoue : j’avais un peu de mal à me repérer dans cette petite ville au cœur de la côte de la Cornouaille. Entre les pointes Cap Coz, Beg-Meil, Mousterlin et les îles Glénan, j’étais perdue. Mieux vaut se rendre directement à l’Office de tourisme et se procurer dès l’arrivée un plan de ville pour prendre ses repères.

C’est indispensable aussi pour repérer les belles plages de sable fin.
Avec pas moins de 13 plages, il est facile de trouver son "p’tit coin de paradis" loin de la foule. D’autant que certaines petites criques ne sont accessibles que depuis la mer.

Ce qui ajoute au charme de ces plages, c’est qu’il n’y a pas d’installations touristiques comme des parasols, bains de soleil et autres débits de boissons.
Si la mer est omniprésente, il suffit de faire quelques pas pour changer totalement d’ambiance. Le vert des forêts de pins remplace alors le bleu de l’océan, des canards barbotent tranquillement dans des cours d’eau douce.

Le marais de Mousterlin est le refuge des oiseaux. Les observatoires au bord de l’eau dans les pinèdes sont parfaits pour surprendre un héron cendré, un martin-pêcheur, un harle huppé. En octobre, les oies de Sibérie y font escale. Une balade de 9 km en boucle permet de découvrir cet écosystème, les écluses et les canaux.

Les balades ne manquent d’ailleurs pas. En tout, 70 km de sentiers de randonnées passent par les espaces naturels remarquables de Fouesnant et le fameux GR34 longe le territoire sur 17 km.
Plusieurs boucles vélo, entre 6 et 13 km, permettent de découvrir les trois pointes Mousterlin, Beg-Meil, Cap-Coz et le centre-ville.
Le sentier côtier entre Cap Coz et Beg Meil est très sympa, d’un côté la pinède, de l’autre, l’océan. Vers la fin du XIXe siècle, Beg Meil était une station balnéaire courue par les « bobos parisiens ». De belles villas abritées par les arbres témoignent de cette époque.

C’est depuis cette pointe que s’est développé la station balnéaire et touristique. Les activités maritimes se déroulent autour des trois pointes qui plongent loin dans la mer.
Auparavant, Fouesnant était plutôt une ville de paysans. On y cultivait des céréales, faisait de l’élevage. La culture des pommiers est encore très importante et une des fiertés de Fouesnant est aussi son cidre, considéré comme un des meilleures ! La douceur du climat permet aussi la culture de kiwis.

Le vélo est le meilleur moyen pour découvrir la vaste étendue de Fouesnant, de visiter son patrimoine bâti. Comme la chapelle de Kerbader au Mousterlin. Dédiée à Notre-Dame de Pitié, elle est aussi nommée Notre-Dame des neiges : selon la légende, il aurait neigé un 15 mai, jour de pardon.

A proximité au milieu des champs coule une fontaine miraculeuse : son eau donnerait des forces aux enfants qui tardaient à marcher….

A côté de la chapelle, des bénévoles ont reconstruit un four à pain. Chaque année au mois de mai, les amis de Kerbader organisent des animations autour de ce four. Ils se relaient pendant 5 jours pour le préchauffer !

Au hasard des balades, on découvre des vestiges d’un passé plus récent comme ce bunker faisant parti du mur de l’Atlantique.

Après avoir arpenté le sentier le long de la côte, quel plaisir de la longer en kayak. C'est depuis la mer que l'on aperçoit au mieux les belles villas et c'est en kayak que l'on arrive à des petites criques inaccessibles à pied. Le Centre nautique Fouesnant Cornouaille situé au Cap Coz, loue des kayaks et propose également des sorties avec un guide.

Sa nature préservée avec pas moins de cinq sites naturels protégés est une des fiertés de Fouesnant. Parmi eux, l’archipel des Glénan. Ses fonds de sable blanc qui rendent l’eau turquoise, est du au maërl, une algue calcaire rouge qui, en mourant, devient blanche. D’avril à septembre, des bateaux desservent l’île principale, Saint-Nicolas pour des excursions d’une journée. Départ depuis la Cale. Dommage, nous n’avons pas eu le temps d’y aller…. Il ne nous reste plus qu’à y retourner !

INFOS

www.tourisme-fouesnant.fr
www.sensation-bretagne.com

LOGER

Hôtel Bellevue
On y dine également très bien
Adresse : 30 Descente de Bellevue, 29170 Fouesnant
Téléphone : 02 98 56 00 33