Les Cadoles 2019, Beaujolais

Un vin frais et fruité, léger, parfait pour l’été.

Publié le

Les Cadoles, Maison Piron, 7,50 €  départ cave, - tél. 04 74 69 10 20 www.domaines-piron.fr

Cépage :

Gamay

Œil :

Rubis clair

Nez :

Floral pivoine, parfumé de fruits rouges acidulés (framboise, groseille, fraise de bois) une note réglisse zan et poivre gris.

Bouche :

Fraîche, croquante, fruitée ( cerise), finement épicée, assez longue .

Accords :

Légumes grillés à l’italienne, charcuterie de pays, grillades, rôti de porc aux pruneaux, moussaka, soupe de fraises mais aussi avec les poissons et fruits de mer.

L’histoire de la famille Piron remonte loin dans le temps Le plus vieil ancêtre de Dominique Piron, Etienne Bailly, est né vers 1590 à Morgon.  Vers 1723, grâce au canal reliant la Loire à la Seine, les vins du Beaujolais peuvent être acheminés facilement à Paris. Pour faire face à la demande croissante, la famille Bailly choisit d’acheter – et de vendre – les meilleures cuvées sur la paroisse de Villié. L’avènement du phénomène « Beaujolais Nouveau » dans les années 70/80,  fait oublier les terroirs plus traditionnels et nuit à la bonne réputation des vins. Heureusement qu’une nouvelle génération de vignerons a su leur redonner leur noblesse. Oublié aussi la mode des années 2000 de vins très concentrés, boisés pour laisser place à des vins avec du fruit, agréable à boire. Il existe un magnifique potentiel, avec certains terroirs qui n’ont rien à envier à leurs voisins en Bourgogne ou dans la vallée du Rhône. « Un respect fort de la biodiversité dans la culture de la vigne, et la recherche de vins de caractère », voilà la philosophie de Dominique Piron qui représente la 14e génération de la lignée de vignerons.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.