Vos papilles invitent au voyage (5)

Shivit oshi

Publié le

Ilhom Yarbaboev est fondateur et directeur d’Ouzbek Voyages . Il tient à cœur de faire découvrir l’âme de son pays aux visiteurs. Cela passe aussi par sa gastronomie.

Ilhom Yarbaboev

« Dans mon pays, nous mangeons beaucoup de viande, raconte-t-il dans un français impeccable. « Mais il y a aussi des légumes, des fruits. Dans tout le pays on trouve du plov, sorte de riz frit à l’agneau. Mais chaque région a ses propres spécialités que l’on ne peut goûter que sur place. Le shivit oshi n’est préparé que dans la ville de Khiva ».
Shivit oshi, ce sont comme des pâtes vertes, colorées et parfumées grâce à une infusion d’aneth. Ilhom Yarbaboev a emmené un groupe de visiteurs au café Zarafshan à Khiva pour leur montrer la fabrication de ces pâtes délicieuses.

Ingrédients pour 2 personnes :

250 gr d’aneth
1 œuf
300 gr de farine
50 ml d’eau
un peu de sel.

Préparation :

Mixer l’aneth avec un peu d’eau jusqu’à obtenir comme une infusion.
Verser le liquide dans un grand bol. Casser l’œuf dessus.

Bien mélanger.
Saler, ajouter le reste de l’eau et mélanger.
Ajouter la farine et mélanger.
Pétrir ensuite jusqu’à ce que la pâte ne colle plus.
Former une boule, couvrir et laisser reposer.

Pendant ce temps, préparer la garniture souhaitée, par exemple un ragoût de bœuf ou d’agneau avec des tomates, des poivrons, des oignons, des carottes, de l’ail.
Verser un peu de farine sur la plan de travail et abaisser la pâte avec un rouleau à pâtisserie jusqu’à 2,5 mm. La plier délicatement comme un mille-feuille.
Couper à la main.

Dans une casserole, faire bouillir de l’eau avec du sel et un peu d’huile ;
Lorsque l’eau bout, y plonger les nouilles.
Laisser cuire environ 4 à 5 minutes, jusqu’à ce que les nouilles remontent à la surface.

Vous pouvez les servir nature ou avec un ragout de viande, des légumes… Le goût de l’aneth n’est pas trop fort mais il parfume agréablement la pâte.

Yokimli ishtaha – Bon appétit !


      ******************************                     ****************************** 

L’Ouzbékistan, au cœur de l’Asie centrale, évoque la mythique Route de la soie et les touristes rêvent de marcher sur les traces de Marco Polo. Le pays est un véritable carrefour des civilisations, des religions, des cultures. Les prestigieux monuments musulmans à Samarcande, Boukhara et Khiva attirent les visiteurs.

Le minaret Kalian, haut de 46 m, à Boukhara date de 1127.
Les quatre tours de la medersa Tchor Minor à Boukhara.

Les coupoles bleues des medersas (écoles coraniques) et minarets attirent les regards. De nombreux monuments, vois des villes entières, sont classés au Patrimoine de l’Unesco.

Symphonie en bleu turquoise.
Des faïences magnifiques.

Des splendeurs qui font oublier le passé et les épisodes douloureuses du pays, convoité par les Perses, les Grecs, les Huns blancs, les Turcs, les Arabes, les Mongols, les Russes.

Des ateliers d'artistes sont installés parfois dans les médersa.
Sur la place du Réghistan à Samarcande.

Les Ouzbeks sont accueillants, et les sourires remplacent le vocabulaire étranger.

Au marché, on trouve de nombreux fruits et légumes.
Un sourire qui vaut de l'or.
Goûtez!
Devant le four chauffé au préalable, le pain est prêt à être enfourné.