Premier ski à Bellwald en Suisse

Ce village situé dans la région Jungfrau-Aletsch-Bietschhorn, au patrimoine architectural exceptionnel, est un petit bijou. C'est aussi une station de ski familiale.

Publié le

Si dans le Valais on connaît surtout les « poids lourds » comme Zermatt ou Saas-Fee, d’autres stations de ski peuvent séduire.Si Grächen et Bellwald proposent également des pistes et activités pour les grands sportifs, les deux villages se sont surtout spécialisés dans l’accueil des familles.

Tout faire pour que les familles se sentent "comme à la maison", est une belle façon de se démarquer de Zermatt (« fréquenté par les riches », estime un vacancier) et de Saas-Fe, rendez-vous des jeunes et des adeptes du freestyle.
Que les sportifs se rassurent : pendant que leurs petits s’initient à la pratique du ski, ils peuvent se faire plaisir sur les pistes avec vue sur le mont Cervin, même si le domaine ne propose que 20 kilomètres de pistes. Des pentes raides et techniques ou plus douces pour les débutants, un snowpark et une zone de freeride, il y en a pour tous les niveaux. La piste de luge promet aussi de sensations fortes tout au long de la descente de 6 kilomètres !!

Pour nous, c'était une première de partir au ski avec nos petits-enfants. Pour eux aussi d'ailleurs! L'aventure a commencé dès le magasin de sport. Pour commencer, il fallait enfiler de drôles de chaussures.

Et quelle fierté de tenir ses premiers skis!

Coiffés d'un casque, Lorina, 5 ans, et Mathis, 2,5 ans, étaient prêts à dévaler les pistes!

Mais la réalité était évidemment tout autre! Les skis partaient tout seuls! Puis, il fallait essayer de comprendre le français approximatif des monitrices qui ont tout fait pour leur expliquer le chasse-neige ("couper une part de pizza"!!!).

A les voir skier en arrière et pliée en deux pour que les petits puissent s'agripper, je ne voudrais pas être monitrice!

Pendant que Lorina fait ses premières descentes, Mathis joue les explorateurs dans les environs et prend un repos bien mérité.

Il attend impatiemment son tour: pas forcément de skier mais d'emprunter le tapis magique!

 Pour la première fois, ils déjeunent au pied des pistes en admirant le panorama avec un plaisir visible.

Bellwald est aussi la destination parfaite pour les personnes handicapées. Grâce à des moniteurs spécialisés et du matériel adapté, tout le monde peut éprouver le sentiment grisant d’une descente sur les pistes.

Les non-skieurs trouvent aussi leur bonheur : 30 km de chemins de randonnée, 13 km de parcours pour les randonnées de raquettes ou encore le parcours de ski de fonds Loipe Goms (90 km) qui relie 12 villages pittoresques.

Après le ski, il ne faut pas manquer une balade dans le cœur historique de village. Des dizaines de vieux greniers typiques racontent des pans de vie des paysans d’antan. Les greniers servaient de lieu sûr pour garder à l’abri vêtements et autres objets de valeur.

Greniers et granges sont construits sur des pilotis e bois recouverts de pierres plates aux bords arrondis, probablement pour empêcher les souris d’y accéder.

Bellwald, comme Grächen et d’autres villages de montagne du Valais, n’étaient accessibles que par des sentiers de muletiers. Ce qui n’avait pas empêché la construction de chalets et l’arrivée des premiers touristes.

Depuis 1956, un téléphérique relie le village à la gare ferroviaire dans la vallée et ce n‘est que depuis 1971 qu’une route permet de rejoindre Bellwald depuis vallée en voiture !

En hiver, venant de Bâle-Bern en voiture, il faut embarquer sur le train-autos de la Furka pour rejoindre Bellwald (33 CHF le trajet).