Un week-end au lac de Thoune

À deux heures de route de notre région, l'Alsace, le lac de Thoune invite à la détente. Bijou bleu scintillant dans un écrin verdoyant et surmonté de montagnes, il offre une vaste palette d’activités, entre sports aquatiques, randonnées, sorties culturelles et bien-être.

Publié le

Parfois il n’est pas utile d’avaler des milliers de kilomètres pour trouver dépaysement et détente. La situation géographique privilégiée de l’Alsace entre trois pays permet de trouver rapidement l’évasion.
Prenons la direction de la Suisse. À deux heures de voiture, le dépaysement est total : des palmiers et un lac pour la détente, des montagnes pour des randonnées, des hôtels pour le bien-être.

Merligen, village de palmiers

Cette inscription prometteuse figure à l’entrée de la commune. Ne vous attendez pas pour autant à une palmeraie au bord de la mer. Rien que son nom indique que le village ne se trouve pas dans une contrée exotique mais en… Suisse. Plus précisément entre Berne et Interlaken. Mais le dépaysement est bel et bien là.

C’est le point de départ idéal pour explorer l’une des régions lacustres les plus belles de Suisse, véritable eldorado de loisirs, que ce soit dans l’eau, sur l’eau ou dans ses alentours : sur les collines et les montagnes qui encadrent le lac.
Dans cet environnement tout en camaïeu bleu et vert, se cachent aussi des pittoresques châteaux, des musées. Tout au long de l’année, des fêtes traditionnelles, des festivals divers animent le lac.

Sur le chemin de Compostelle

Sur les chemins de randonnée, il n’est pas rare de croiser des pèlerins : Depuis Interlaken, le chemin de Compostelle mène par West-Weissenau et Neuhaus jusqu’à Merligen. Cette étape du chemin de pèlerinage passe par les hauts du lac de Thoune.

Parmi ses joyaux, la richesse en oiseaux de la réserve naturelle de Neuhaus-Weissenau, les grottes avec stalagmites et stalactites près de la grotte Beatus et le splendide point de vue de Widmannplatz. Compter environ 4 h pour cette randonnée de 15,5 km.
Si on séjourne à l’hôtel Beatus (voir ci-dessous), la visite des grottes de saint Béat s’impose. Le saint homme n’a-t-il pas donné son nom à l’hôtel ? Une belle promenade mène à travers la forêt vers l’entrée des grottes. Sur plusieurs ponts, le chemin passe par-dessus les chutes d’eau qui se précipitent des grottes vers le lac. Pour l’instant, à l’intérieur des grottes, 14 km ont pu être explorés. 1 km est accessible au public (ouvert jusqu’à fin octobre).

Certains l’aiment chaud

C’est aussi aux bords du lac de Thoune – ou plutôt dans – que se trouve une impressionnante scène lacustre. La scène laisse le regard s’évader vers les plus sommets du Berner Oberland qui font partie intégrante du spectacle, s’adaptant à chaque thématique. Rien que la structure de la tribune et de la scène mérite le coup d’oeil. Des canards nagent, impassibles, entre les pièces en métal qui plongent dans le lac.

Pendant trois semaines, une équipe de vingt hommes assemble quelque 30 000 pièces comme un immense puzzle. Deux semaines supplémentaires sont nécessaires pour monter ensuite la scène avec tous les espaces techniques. En automne, tout doit être démonté pour rendre la rive à la nature.

Cette année, c’est la comédie musicale « Sugar – manche mögens heiss », adaptation du film « Certains l’aiment chaud » de Billy Wilder. Les représentations sont en allemand mais l’action est facile à suivre – du moins pour tous ceux qui ont vu le film avec Marylin Monroe, Tony Curtis et Jack lemmon. Des gangsters qui se dégomment, un millionnaire fou d’amour, des musiciennes naïves et une envoûtante Sugar Kane qui séduit le public avec l’indémodable « I wanna be loved by you… » font revivre l’ambiance folle des années vingt entre Chicago et Miami.

La chanteuse Sugar nous offre un petit extrait en vidéo :

Séjour de rêve au Béatus

Passer quelques jours à l’hôtel Beatus, est comme ouvrir une parenthèse de luxe au bord du lac.

Ce n’est pas pour rien que nous sommes retourné pour la troisième fois dans cet établissement : un emplacement privilégie, une belle gastronomie, un vaste spa et des soins performants, un programme très diversifié d’activités sportives et ludiques.
Au bord du lac de Thoune, dans une anse protégée, l’hôtel Beatus fait partie de ces lieux où il fait bon se poser quelques jours.

Les grands bateaux touristiques, qui font le tour du lac ou montent jusqu’à Interlaken, accostent devant l’hôtel. Si, de l’extérieur, l’hôtel n’a rien d’extraordinaire dans ce village aux beaux chalets, l’intérieur séduit par son élégance.

Sur 2 000 m², le spa propose une belle palette de soins et traitements de bien-être. L’espace wellness du Beatus est d’ailleurs immense : il s’étend à perte de vue avec le lac et les montagnes aux alentours. Apaisement garanti depuis le balcon de sa chambre, des terrasses de repos du spa ou encore sous les arbres du parc. On ne se lasse pas de la vue sur le lac et les montagnes du Berner Oberland.

En cuisine, le chef Tim Adolphs veille sur une impressionnante brigade, dont deux pâtissières. Son beau parcours culinaire lui permet de faire voyager les papilles de ses hôtes.
Comme le petit-déjeuner est également très tentant, mieux vaut participer à l’une ou l’autre des nombreuses activités proposées : aquagym, stretching, yoga, pilates, détente alpine, yoga, kinésies, les 5 Tibétains, bodyforming, fatburning, etc.

À l’extérieur, on joue au tennis de table ou à la pétanque avant de faire un tour de pédalo ou de canoë, faire du nordic-walking, de la marche Massaï, du VTT (de mai à octobre, location de vélos à assistance électrique). Sans oublier le golf d’Interlaken tout proche (handicap 36).

Chaque jour, l’infatigable Volker propose des randonnées et balades vers Grindelwald, Wengen ou dans la très belle vallée Justistal. Dès le retour, il entraîne les vacanciers sur le lac pour du ski nautique, du wake-board, de la « bouée ». Quel plaisir d’évoluer ainsi sur le lac, avec quelques-uns des sommets mythiques en arrière-plan : Eiger, Mönch et Jungfrau.

En saison, d’autres activités sont proposées, comme forger son fer à cheval porte-bonheur ou partir avec l’un des derniers pêcheurs professionnels du lac ! Tout est fait pour attirer une clientèle plus jeune, plus active.

Une petite vidéo en souvenir :

Et un diaporama pour finir ...

01Thoune2016011
01Thoune2016030
01Thoune2016031
01Thoune2016033
01Thoune2016032
01Thoune2016034
01Thoune2016035
01Thoune2016036
01Thoune2016037
01Thoune2016040
01Thoune2016038
01Thoune2016041
01Thoune2016042
01Thoune2016043
01Thoune2016044
01Thoune2016047
01Thoune2016045
01Thoune2016049
01Thoune2016048
01Thoune2016050
01Thoune2016051
01Thoune2016055
01Thoune2016056
01Thoune2016059
01Thoune2016061
01Thoune2016062
01Thoune2016063
01Thoune2016064
01Thoune2016065
01Thoune2016066
01Thoune2016067
01Thoune2016069
01Thoune2016068
02Thoune2016001
02Thoune2016003
02Thoune2016005
02Thoune2016006
02Thoune2016007
02Thoune2016004

 

Infos pratiques

La comédie musicale « Sugar – manche mögens heiss » Jusqu’au 27 août, tickets à partir de CHF 55.-

www.thunerseespiele.Ch

Beatus

Wellness & Spa Hotel Beatus, Seestrasse 300, 3658 Merligen-Thunersee
Tél. 0041/ 33 748 04 34

http://www.beatus.ch/fr