Vietnam - Merveilleuse baie de Ha Long

Vous souvenez-vous de Catherine Deneuve dans « Indochine » ? Un paysage à couper le souffle. D’innombrables îles et îlots au sommet déchiqueté surgissant de la mer. Bienvenue dans la Baie de Ha Long, qui porte bien son rang de « merveille du monde ». Une destination courue mais incontournable.

Publié le

1 969 îles et îlots parsèment une surface de 1 500 km² dans le golfe du Tonkin. Si les archéologues nous renvoient à la période du paléozoïque, parlant de formation de sédiments et de mouvements de la croûte terrestre pour expliquer la formation de ces pains de sucre déchiquetés en calcaire, la légende populaire est bien plus poétique.

Et convient mieux à l’ambiance magique qui sen dégage en fin de journée, lorsque les bateaux d’excursion sont retournés au port.

Un dragon, symbole de force et de spiritualité, serait descendu dans la mer pour domestiquer les courants marins. En se débattant, sa queue aurait entaillé la montagne… C’est d’ailleurs des Français qui auraient nommé la baie Ha Long, le « Dragon descendant ».

Qu’importe l’origine. La baie de Ha Long est une destination incontournable pour les touristes étrangers mais aussi les Vietnamiens eux-mêmes, tellement fiers de ce site inscrit sur la liste du patrimoine de l’UNESCO.

De nombreuses grottes creusent ces îles inhabitées, dont la plus grande, Sung Sot, la grotte de la surprise, découverte par des Français.

Le matin, devant l’île de Bô Hon,de la surprise, c’est un peu comme le périph’ à l’heure de pointe : les bateaux klaxonnent, par moment l’air sent le gasoil.

Mais en grimpant pour rejoindre l’entrée de la grotte, on oublie tout. Rien ne prépare à l’immensité de ces salles ! Des projecteurs soulignent certaines formations de vert, d’or…

On en oublierait presque l’agitation fébrile qui règne en bas dans la baie.

Comme toutes les excusions sont minutieusement programmées, il ne faut pas trop s’attarder : le bateau attend pour prendre le cap vers une autre île figurant dans le circuit.
Certes, l’île Ti Top, comme les autres îlots figurant dans le circuit des nombreuses embarcations, accuse une forte concentration touristique.

Mais elle vaut l’arrêt pour la vue superbe à 360 °qui s’offre à ceux qui auront réussi à grimper les quelque 400 marches qui mènent à son sommet.

Au retour, une petite plage de sable invite à la baignade. Faire la planche en contemplant les sommets au coucher de soleil, c’est tout de même magique (même si l’eau n’est peut-être pas d’une propreté irréprochable….)

Le soir, beaucoup de bateaux regagnent le port. Sur les jonques qui jettent l’ancre dans la baie (à des endroits bien définis) les hôtes profitent d’une séance de massage, d’un petit cours de cuisine,

avant de se retirer dans le luxe des cabines.

La pêche aux calamars proposée depuis l’arrière du bateau n’est que rarement fructueuse…
Le matin, lorsque le calme règne encore dans la baie, une petite initiation au tai-chi prépare en douceur à la nouvelle journée.

Opter pour une petite croisière avec une nuit à bord d’une jonque est la meilleure formule pour profiter de ce paysage sublime. Afin de préserver ce patrimoine naturel exceptionnel et sa diversité écologique, une réglementation stricte a été mise en place. Ainsi seuls quatre (petits) itinéraires sont ouverts aux bateaux.

D’où cette concentration de touristes décriée par des nombreux visiteurs. Mais ne font-ils pas, eux aussi, partie de ces millions de voyageurs désireux de contempler ce spectacle de la nature ?

Et lorsque le soleil se couche sur la baie et que le calme se fait, l’ambiance devient magique, tout simplement.

INFOS

Aller au Viet Nam
De novembre à fin avril est la meilleure saison pour visiter le pays qui s’ouvre au tourisme. Il faut compter au moins deux semaines pour découvrir le nord (Hanoï, la baie d’ Ha Long), le centre et le sud (Hô-Chi-Minh-Ville).
Le tour opérateur Définition Asie propose des circuits à la carte.

www.definition-asie.com