Chinon - Entre histoire et légende

Là où Jeanne d'Arc a rencontré le futur roi de France, Arthur et ses chevaliers investissent les tours de la forteresse royale de leurs histoires. Faits réels et mythes s'entremêlent lors d'une visite ludique à faire en famille. Entrez dans la légende, jusqu'au 30 novembre.

Publié le

Qui sera l'élu ? À deux reprises, les visiteurs ont l'occasion de retirer - peut-être - l'épée du roi Arthur. Mais bon, ne soyez pas trop déçu, il ne peut y avoir qu'un seul et unique élu...

Suivez plutôt Perceval, Gauvain, Lancelot et les autres chevaliers dont les silhouettes montrent le chemin vers les hauts lieux de la légende. Après une petite mise en jambes arthurienne à l'accueil lors d'un jeu de l'oie, munissez-vous du livret qui fera office d'audio guide.

Point besoin de chercher des numéros, il suffit de l'approcher du sigle pour déclencher des écrans tactiles, ou encore des bancs parlants disséminés dans le petit parc.
La musique de la série Kaamelott rythme votre arrivée : ce sont les décors authentiques de la série qui ont été installés dans les différentes tours de la forteresse royale de Chinon.

Selon la guide, les faits historiques de la série auraient trouvé l'aval des historiens (abstraction faite des dialogues...). Il y a l'incontournable rocher et son épée sur lequel s'escriment les enfants (les pères de famille aussi...). La salle du trône (les photos royales sont autorisées).

La formidable cuisine de Caradoc plus vraie que nature dans laquelle flotte un alléchant parfum de pain frais et où vous pouvez vous régaler avec quelques épisodes de la série.
Depuis la tour du moulin, jouez au guetteur et profitez de la belle vue sur la ville et la rivière Vienne. Surprenez les confidences sur l'oreiller d'Arthur et de Guenièvre et prenez place autour de la fameuse table ronde !

La vraie histoire d'Arthur

Tout n'est pas que légende ! À l'origine d'Arthur, il y a un vrai roi breton qui a réussi l'exploit de fédérer les petits chefs de guerre pour combattre les envahisseurs. Il n'en fallait pas plus pour qu'une légende naisse !

C'est Henri II Plantagenêt, roi d'Angleterre, qui a fait mettre par écrit ce récit, se réclamant le descendant de cet ancêtre mythique ! Et c'est aussi par ce roi qu'Arthur est arrivé à Chinon, le château préféré d'Henri II !

Un autre fait relie le preux chevalier à la forteresse : en traduisant le livre d'Ambroise paru au XIIe siècle, l'universitaire Bruno Judic a découvert que le roi Arthur a confié la garde de l'Anjou et de la Touraine à son fidèle écuyer Cheudon, dont le nom signifie Chinon.

Est arrivée Jeanne...

Après de nombreuses péripéties, l'ancienne place forte des Plantagenêt rentre dans le royaume de France.

C'est là que trouve refuge le Dauphin Charles, futur roi de France. Et c'est là qu'est venue, le 23 février 1429, Jeanne d'Arc. Mais, n'en déplaise à la légende, le roi l'a fait d'abord examiner pendant des mois sur sa crédibilité. Et ce n'est qu'un mois plus tard, que Jeanne apporte une couronne en or au roi. La suite, c'est toute une histoire !

01Chinon011
01Chinon010
01Chinon012
01Chinon013
01Chinon014
01Chinon015
01Chinon016
01Chinon017
01Chinon018
01Chinon019
01Chinon020
01Chinon021
01Chinon022
01Chinon024
01Chinon023
01Chinon025
01Chinon026
01Chinon027
01Chinon028
01Chinon029
01Chinon030

 

Infos pratiques

Château-Chinon,

Ouvert tlj de 9 h 30 à 17 h
(18 h en mars/avril/septembre ; 19 h du 1er mai au 31 août)
Tarifs : 8,50 € (6,50 € les 7-18 ans, gratuit pour les - 7 ans)
Exposition en place jusqu'à fin novembre. Compter deux heures.

Restaurant

L'océanic, 13 Rue Rabelais, 37500 Chinon
Tél :02 47 93 44 55