Martinique, en kayak dans la Mangrove

Mer des Caraïbes et océan Atlantique ne sont pas les seules eaux de Martinique. Sa mangrove s'explore à bord de kayaks. S'il y a une sortie qu'il faut faire en Martinique, c'est bien la découverte des mangroves, ces étonnantes forêts de palétuviers qui croissent sur les vases recouvertes par la mer.

Publié le

À Ducos (entre Fort de France et Trois-Ilets), Joseph propose des sorties découvertes en kayak. Si on peut se contenter de louer un kayak, il est beaucoup plus intéressant de partir avec un guide, passionné et incollable sur la vie dans la mangrove de la baie de Génipa, avec 1100 hectares une des dernières grandes mangroves sauvages de la Caraïbe. Seules quatre essences de palétuviers ont réussi à s'adapter à ce milieu inhospitalier, des baies et estuaires où l'eau de mer se mélange à l'eau douce des rivières.

Au fil de la navigation silencieuse sur les voies d'eau le long d'un incroyable enchevêtrement de racines, Jean-Pierre explique le mode d' accroissement, de multiplication des palétuviers qui s'ancrent sur des racines ressemblant à des échasses. « Les racines aériennes absorbent l'humidité ambiante pour se nourrir et elles poussent, jusqu'à ce qu'elles trouvent un point solide pour s'enraciner : si elles poussent verticalement vers le bas, il n'y a pas de problème mais elles poussent aussi horizontalement, ce qui donne cet enchevêtrement inextricable. Leurs graines peuvent flotter pendant un an, jusqu'à ce qu'elles trouvent un endroit favorable à l'enracinement. »

Durant l'hivernage, la mangrove abrite de nombreuses espèces d'oiseaux migrateurs. En bon guide naturaliste, Jean-Pierre, qui semble connaître chaque coin de cet univers verdoyant et humide, déniche les « petits gros » (crabes terrestres), repère les cages à crabes dans l'eau négligées par les pêcheurs, pointe une termitière. En plein milieu de nulle part, il fait accoster les kayakistes devant un ponton brinquebalant : c'est l'heure de l'apéro. Le « punch des palétuviers » concocté par Joseph (qui ne dévoile pas sa recette) est accompagné par de la noix de coco savamment découpée au coutelas, outil indispensable au Martiniquais à la campagne. Sur un minuscule bout de « terre ferme », Jean-Pierre continue à expliquer, raconter, montrer comment on attrape un crabe dans un piège à rat...

Le parcours est accessible à tous, le maniement des kayaks sans danger sur les cours d'eau à courant très faible. Impératif :
maillot de bain ou short (ça mouille un peu), crème solaire et casquette !

Informations

Kayak Aventure Mangrove
Canal Cocotte, Ducos , la Mangrove à Ducos et les Fonds blancs au François.
Tél. 05.96.54.58.09