Chédigny, le village jardin en Sud-Touraine

Mignonne, allons voir si la rose ….  En flânant dans les rues paisibles de Chédigny, surtout au printemps et au début de l’été,  cette chanson de Pierre de Ronsard vient à l’esprit. C’est que la petite cité est une vaste roseraie. Les couleurs de la reine des fleurs éclaboussent les façades, leur parfum embaume l’air.

Publié le

Cette image de carte postale est née d’une volonté des près de 600 habitants de « mieux vivre ensemble ». Avec un tissu associatif très dense, les idées ne manquent pas. Ni les bonnes volontés prêtes à s’investir. Mais comment attirer des visiteurs sans investissements coûteux, comment apaiser la circulation sans fermer les rues ? L’idée de l’ancien maire, Pierre Louault, de transformer le village en un vaste jardin était parfaite : les différentes plantes embellissent les façades, les jardins et les cours, ce qui a valu l’attribution du label « Jardin remarquable » au village entier.

Les façades disparaissent parfois sous un véritablement revêtement végétal.

Ce qui est unique en France. Pour pouvoir profiter pleinement du cadre, les visiteurs préfèrent laisser leur voiture sur le parking, mais les riverains de la rue principale peuvent toujours rentrer chez eux en voiture.

Avec plus de 1000 rosiers de 250 variétés, Chédigny est probablement une des plus belles, et insolites, roseraies. Quelques 3000 vivaces ajoutent leurs couleurs. Pour s’assurer l’adhésion des habitants à ce projet floral, gérer l’harmonie de toutes ces plantations, c’est la commune qui s’occupe des rosiers, de leur entretien, de leur taille.

Tout le monde n’a pas forcément l’envie ni les outils ni les connaissances pour soigner les fleurs ! La commune intervient également pour les rosiers visibles depuis la rue.

Cette transformation du village a été possible en raison de travaux de restructuration du bourg avec l’enfouissement des différents réseaux.  Au fur et à mesure de l’avancement des travaux, les trottoirs n’ont plus été pavés mais sont devenus des zones fleuries.

Cette passion pour les plantes  s’est enracinée profondément à Chédigny : depuis quelques années, un magnifique jardin de curé s’épanouit à l’arrière de l’église et du presbytère.

Un beau projet qui a aussi permis de sauvegarder le presbytère, une belle bâtisse du XVIIIe siècle.

L'ancien presbytère abrite un gîte et un petit salon de thé.

L’intervention de consultants et experts a permis de créer ce lieu aussi beau que pédagogique  (des stages sont régulièrement proposés) où l’on trouve des plantes vivaces et annuelles comme des plantes médicinales et aromatiques, des arbustes et des arbres fruitiers. En suivant les allées, les visiteurs découvrent le carré de l’apothicaire, le jardin de la croix, le bosquet sacré, le jardin liturgique ou encore le potager.

Des vieilles croix en fonte rappellent l'ancien cimetière devant l'église.

Et, évidemment, des rosiers…
Avec la complicité de la maison Roses Anciennes André Eve, un nouveau rosier vient d’être créé : la petite coquine de Chédigny, un rosier arbuste à rameaux arqués, rouge brun.

Petite coquine de Chédigny, la nouvelle création par la maison Roses Anciennes André Eve.

C’est le troisième rosier créé pour Chédigny. Le premier, Jeanne de Chédigny, rend hommage à la doyenne, Jeanne Louault, reconnue, avec son mari, "Justes de France" pour avoir hébergé des juifs pendant la dernière guerre.

Quel plaisir de poster une lettre à Chédigny!

Des fêtes et bourses aux plantes, des cours de jardinages, des portes ouvertes chez les artistes rythment l’année du village jardin. Le dernier week-end de mai, l’Association Roses de Chédigny invite à son festival, avec la présence de rosiéristes, pépiniéristes, artistes, musiciens. C’est joyeux et festif, certes, mais c’est bien plus romantique et enchanteur sans la foule de visiteurs.

Infos

Chédigny se trouve dans le département d’Indre-et-Loire, à quelques kilomètres du château de Chenonceau et de la Cité royale de Loches.
https://www.chedigny.fr

 

Office de Tourisme Loches Touraine Châteaux de la Loire
https://www.loches-valdeloire.com

SE RESTAURER

Le Clos aux Roses. Armelle Krause, jeune chef dynamique, propose une cuisine traditionnelle mais raffinée qui lui a valu d’être distingué « restaurant coup de cœur » du guide Michelin.
Armelle Krause et son compagnon Julien Pascal proposent également 5 chambres d’hôtes à prix doux.
2, rue du Lavoir
37310 Chédigny
Tél. 02 47 92 20 29
http://www.leclosauxroses.com