Le Nouveau Brunswick, province méconnue du Canada

« Vous autres, vous ne venez pas de Québec, vous devez venir de France ! »

Publié le

Bien vu chère madame, notre accent nous aura trahi. Tant mieux, puisque j’ai l’impression que vous préférez – un peu – les Français alors que vous entretenez une relation d’amour plutôt taquin avec les Québécois. Probablement parce qu’ils ont tendance à se moquer - un peu ? – de votre accent chantant. J’avoue avoir un peu de mal à vous comprendre, mais pas plus mal que les autres francophones, qu’ils viennent de Québec ou de Montréal. Mais n’est-ce pas formidable, cette diversité d’une même langue, qui chante une autre mélodie selon le pays, la région où elle est parlée ?

Bref, « nous autres » avons fait un long voyage pour découvrir cette belle contrée si peu connue en France.

Sauf par les profs d’histoire qui connaissent évidemment très bien ce sombre destin vécu par les Acadiens dont les ancêtres avaient fait la longue traversée depuis la France pour trouver une vie meilleure dans un nouveau monde.

Comme il n’y a pas de liaison directe pour le Nouveau Brunswick, nous embarquons à Paris pour un vol vers Halifax en Nova Scottia (Nouvelle Ecosse) avant de prendre la route ver Moncton, centre d’affaires important dans la province acadienne.

Après une longue queue au guichet de Budget (nous sommes arrivés après un groupe d’Américains), nous voilà enfin en route. Le GPS nous parle en anglais – mais très distinctement. Pas de soucis donc pour faire les trois heures de route qui nous séparent de Moncton, si ce n’est notre fatigue du au décalage horaire. Pas question donc d’explorer les rues de Moncton by night, nous nous écroulons dans notre lit « king size ».

Le matin, un super buffet de petit déjeuner nous remet d’aplomb. Catherine, serveuse conviviale et serviable, nous fournit une carte et une brochure. Nous ne traînons pas en ville, à nous la célèbre baie de Fundy et ses merveilles. La route suit le cours de la rivière Petitcodiac, passe devant des coquettes maisons en bois aux extérieurs bien soignés. Le terrain est visiblement très humide, partout s’épanouissent des roseaux et autres plantes de marais. Puis, ce n’est plus que des forêts de bouleaux, d’épicéas, de sapins, d’érables….

Et c’est parti pour un périple de 1850 km en sept jours. Nous étonner devant les rochers de Hopewell dans la baie de Fundy, observer des ours à Acadieville, vivre l’émotion de la fête nationale acadienne, fouler le sable au parc national de Kouchibouguac, plonger dans la vie de la Sagouine, partir à la pêche aux homards. Hélas, un de nos rendez-vous est raté : celui avec les baleines pour cause de … brouillard. Ce sera une raison de revenir !

01NewBrunswick011
01NewBrunswick010
01NewBrunswick012
01NewBrunswick014
01NewBrunswick013
01NewBrunswick016
01NewBrunswick015
01NewBrunswick017
01NewBrunswick018

 

Transport aérien
Voyage effectué avec ASL Airlines France (anciennement Europe Airpost) au départ de Paris CDG avec une courte escale à Dublin.
L’arrivée se fait à Halifax dans la province canadienne de la Nouvelle Écosse. Compter ensuite trois heures de route pour rejoindre Moncton dans le Nouveau Brunswick.
L’avion de type Boeing 737 comprend 114 sièges en économie, 16 en premium économie (le siège du milieu de chaque triplace n’est pas commercialisé pour plus de confort) . Mise à disposition de chaque passager d’une tablette samsung galaxy. Le personnel navigant était très sympa.
ASL Airlines France dessert Halifax via Dublin, au départ de Paris CDG, du mercredi 28 juin au jeudi 31 août 2017, tous les mercredis.  à partir de 679 € TTC aller-retour
Infos et réservations sur www.aslairlines.fr

Tél. 0 825 825 849  (0,112 € pour les 45 premières secondes, puis 0,15€ par minute) du lundi au vendredi de 8h30 à 19h00, le samedi de 09h00 à 17h00