Fête de la bière à Stuttgart

Le Bade-Wurtemberg a aussi sa fête de la bière. Tout comme sa grande sœur bavaroise, elle attire chaque année des millions de visiteurs qui veulent passer quelques bons moments tout en goûtant la fameuse bière allemande. Ou les bières !

Publié le

Samedi midi, gare centrale de Stuttgart. Des grappes entières de jeunes filles en petite robe folklorique, de jeunes gens en culotte en cuir et chemises à carreau descendent des trains qui arrivent.

 

D'autres prennent la direction d'un stand de vêtements dans le hall d'arrivée : On y vend toute la panoplie vestimentaire pour se fondre dans la foule festive : « dirndl » (robe folklorique avec un tablier et un chemisier qui met en valeur toute poitrine féminine), culotte 3/7 en cuir pour ces messieurs assortie d'une chemise à carreaux blancs et rouges ou verts, chapeau tyrolien...

On entend parler allemand, bien sûr, mais aussi français, danois, hollandais, anglais et italien. Tout ce petit monde coloré prend la même direction, celle de Cannstatt (une banlieue de Stuttgart) et son « Wasen », le grand champ de foire au bord de la rivière Neckar où se tient pendant trois semaines la Cannstatter Volksfest, autrement dit l'équivalent de la fameuse fête de la bière à Munich.

Le succès de l'édition souabe de cette fête, qui va fêter le bicentenaire de sa 1ere édition en 2018, va grandissant. Tellement que, par moments, l'accès au champ de foire a du être interdit ! Qu'à cela ne tienne, les fêtards patientent d'autant plus facilement que certains d'entre eux ont prévu les provisions liquides.

Pour se faire une idée du site, direction la grande roue. La vue de là-haut est super : sur le champ de foire, la rivière Neckar, le musée Mercedes qui se profile un peu plus loin et la foule colorée qui se presse dans les allées.

Mais il est temps de se jeter dans la foule ! Et de goûter enfin la bière spécialement brassée pour la fête.

Attention : pour pouvoir accéder dans un des chapiteaux, il faut avoir réservé sa place (généralement des semaines voir des mois avant !). Ensuite, il ne faut pas louper sa tranche d'horaire : de 11h à 17h ou de 17h à 23 h. Et ne pas oublier le petit bracelet, précieux sésame pour entrer dans ce lieu tant convoité !

Car c'est sous ces fameux chapiteaux des brasseurs que bat le cœur de la fête. Dès la première « Mass » (des chopes de bière d'un litre) servie, les esprits se dérident.

Pour tenir le coup, mieux vaut manger l'une ou l'autre spécialité régionale. De préférence le plat traditionnel de toutes les fêtes de la bière en Allemagne, un « Göggele », un poulet rôti. Bien épicé d'ailleurs pour encourager la consommation de bière.

Si l'on n'a pas la chance d'avoir pu réserver une table dans une des loges mais dans l'immense parterre, mieux vaut se dépêcher de manger car les premiers fêtards sont déjà debout sur les bancs pour bouger aux rythmes endiablés des orchestres qui savent mettre le feu ! D'ailleurs, une fois debout, on reste debout. Ce qui explique que la plupart des visiteurs portent des baskets ou des chaussures de marche avec le costume traditionnel.

Au fait, les sacs en plastique que de plus en plus de dames expérimentées emportent, fait aussi partie de la tenue « traditionnelle » : on peut s'asseoir dessus (les bancs ont la fâcheuse tendance à devenir collant au fil de la soirée avec la bière qui déborde des chopes) et on y glisse le gilet ou tout autre objet à protéger de cette même bière.

Ces petites précautions à part, plus rien n'empêche à se laisser gagner par la bonne humeur.

Sur scène, les musiciens enchaînent les tubes de variété essentiellement allemands et qui font se déhancher tout le monde. On frappe dans les mains, on danse, on chante, on s'accroche les uns aux autres pour bouger ensemble.

A intervalles réguliers, les musiciens entonnent l'hymne sacré de chaque buveur de bière : « Ein Prosit, ein Prosit der Gemütlichkeit ...... » Et à l'injonction « Die Krüge hoch » (levez les verres), tous lèvent leur chope avant de trinquer (et c'est là qu'il arrive que la bière déborde !).

Tandis que sous les chapiteaux l'ambiance monte, les amateurs de sensations fortes trouvent leur bonheur dans les nombreux manèges à sensation sur le champ de foire. Mais pas que. Quelques bons vieux manèges font de la résistance au plus grand bonheur des visiteurs plus âgés. Les stands où foisonnent les fameux cœurs en pain d'épice porteurs de nombreux messages (je t'aime, pour ma princesse .....) font l'unanimité tout comme les sachets d'amandes grillées... D'ailleurs, si vous n'avez pas pu réserver votre place dans un des chapiteaux, vous n'allez mourir ni de soif ni de faim : jardins de bière et autres food-truck proposent leurs spécialités sucrées et salées.

Environ 4 millions de visiteurs du monde entier viennent chaque année faire la fête, la prochaine édition aura lieu du 25 septembre au 11 octobre 2015. Le temps d'apprendre l'hymne de la bière....

 

IMG4780Copier
IMG4772Copier
IMG4782Copier
IMG4790Copier
IMG4799Copier
IMG4805Copier
IMG4807Copier
IMG4818Copier
IMG4827Copier
IMG4828Copier
IMG4834Copier
IMG4838Copier
IMG4842Copier
IMG4841Copier
IMG4844Copier
IMG4850Copier
IMG4852Copier
PA040362Copier
PA040381Copier
PA040379Copier
PA040382Copier
PA040383Copier
PA040384Copier
PA040386Copier
PA040387Copier
PA040392Copier