Fastnacht (4) - Sigmaringen et les joies du mariage

À l'ombre du château des Hohenzollern (aussi siège du gouvernement en exil du régime de Vichy), une drôle de coutume est perpétuée pour carnaval, le « bräuteln ».Même le prince Karl Friedrich von Hohenzollern s'était plié à cette tradition il y a quelques années! Selon la légende, après la guerre de 30 ans, les gens auraient été tellement pauvres qu'ils ne songeaient plus à se marier.

Publié le

Lorsqu'un jeune homme a malgré tout sauté le pas, ses amis l'ont hissé sur une perche pour le porter en triomphe autour de la fontaine aux sons des fifres et tambours.

 

Depuis, chaque homme qui vient de se marier dans l'année, ou qui vient de fêter des noces d'argent, d'or ou plus, est invité à participer à cet exploit. Le mardi gras, rendez vous devant l'hôtel de ville autour de la fontaine.

 

Il faut être à l'heure pour ne rien manquer du spectacle – et surtout essayer d'attraper les bretzels, saucisses, gâteaux et autres douceurs distribués généreusement par les mariés posés en équilibre sur une perche portée par des jeunes hommes, les «compagnons du marié».

 

D'autres figures emblématiques de la fastnacht à Sigmaringen les accompagnent comme le fou du château et les chauves-souris.

 

L'après-midi, grand défilé suivi d'une après-midi très animée dans la grande salle de fête. À 19 h, le carnaval est brûlé sur la place du marché.
Partout en Allemagne, à minuit, chaque fou enlève son masque ...las, la saison de carnaval est terminée...