Forêt Noire - Feldberg

Au Feldberg, un nouveau complexe de loisirs et de sports indoor promet de passer des heures en famille sans s’ennuyer. Tant pis si la neige n’est pas au rendez-vous ou si le mauvais temps s’est invité. À la « Fundorena », on se dépense, on s’amuse.

Publié le

Fundorena. Dans ce nom on relève surtout les trois premières lettres : fun, c’est-à-dire s’amuser en anglais. Un grand complexe, tout en bois et larges baies vitrées accueille depuis quelques jours vacanciers et touristes de passage.

Dans cet espace de 4 000 m² on trouve une patinoire avec de la « glace » synthétique (la même que chez Disney), huit parcours d’accrobranches, un terrain de « dodgeball » (on peut jouer au basket mais le terrain est constitué de trampolines), un parcours "sautant" et un mini mur d'escalade rien que pour les plus petits.

Un espace de freestyle jump avec des high jump trampolines permettant des sauts jusqu’à 8 mètres de haut. Des skis et un snowboard spécial trampoline permettent d’entraîner ses sauts même sans neige. En été une salle d'équitation complète l'équipement ainsi qu'une salle de fitness et un agréable lounge avec vue sur les pistes de ski.

L’espace a été bien conçu : les parcours d’accrobranches passent au-dessus de la patinoire et des parcs de trampoline : attention de ne pas vous laisser distraire ! Pareil si vous patinez : on évite de lever les yeux pour voir ce qui se passe à plusieurs mètres au-dessus !

Si l’extérieur du bâtiment s’intègre harmonieusement dans le paysage, l’intérieur ne manque pas de clins d’œil à la région : les lumières du lounge-bar prennent la forme de pommes de pin, des obstacles des parcours accrobranches se présentent sous la forme d’une horloge coucou, d’un chariot de mines ou encore d’un tire-fesses.

La Fundorena est née d’une idée de Thomas Banhardt, propriétaire du Feldberger Hof, hôtel familial par excellence (pour les vacanciers de l’hôtel l’accès est d’ailleurs gratuit).
Père de famille lui-même, il souhaitait créer un espace intergénérationnel, où aussi bien les enfants, les ados, les parents et même les grands-parents peuvent s’amuser ensemble. Pour tout tester, il faut compter environ 2 h 30 Mieux vaut d’ailleurs réserver un créneau horaire à l’avance pour éviter une trop longue attente en cas de forte affluence. Tarifs en fonction des ateliers et de la durée choisis.

Investir pour survivre

Lorsque Thomas Banhardt rachète l’hôtel Feldberger Hof en 1993, Les hivers en Forêt-Noire, comme dans les Vosges, étaient encore de  « vrais » hiver, avec de la neige dès décembre. Depuis quelques années, la promesse d’un Noël blanc et donc la possibilité de skier pendant les vacances d’hiver, n’est plus qu’un vœu pieux. Les hôteliers sont obligés de s’adapter à ces données climatiques s’ils ne veulent pas perdre toute leur clientèle « hivernale » au profit des stations de sports d’hiver dans les Alpes.

Si Thomas Banhardt refuse de se montrer alarmiste – « nous avons chaque année 90 jours de ski » - il a tout de même réalisé ce vaste complexe de loisirs sportifs indoor attenant à son hôtel. Bien que le Feldberger Hof dispose déjà de nombreuses installations pour tous les âges, il en fallait plus.

Grand voyageur, Thomas Banhardt était notamment chef de cuisine sur le paquebot  Norway, l’ancien « France », il savait exactement ce qu’il voulait : un espace où toute la famille peut faire des activités ensemble, mais un espace en relation avec la région.

Il aura fallu six ans afin de pouvoir songer à la réalisation d’un investissement de près de 6 millions d’euros. Avec la « Fundorena », l’hôtelier s’assure la fidélité de grand nombre de ses clients. Ils prennent « le risque » de réserver pour Noël et les vacances d’hiver, ayant l’assurance de ne pas s’ennuyer s’il ne devait pas y avoir de neige. Si l’hôtel affiche actuellement un taux de remplissage de 90% - « 70% en période vraiment très creuse » - Thomas Banhardt préfère être prévoyant. « Pas pour moi, mais pour la génération suivante. Il faut investir maintenant, pas quand tout va déjà mal ».

Les enfants rois

Fut un temps, où le Feldberger Hof était un hôtel de luxe. C’était à l’époque glorieuse où le monde se pressait pour venir skier sur le plus haut sommet de Forêt-Noire.

Aujourd’hui, c’est l’hôtel préféré des familles. Tout y est fait pour que les enfants passent des vacances de rêve. Dans la grande salle à manger, pas une table sans sa chaise haute.

Dans une autre salle, les plats des enfants arrivent sur une petite barge, un toboggan leur permet de s’amuser pendant que les parents mangent tranquillement. Plusieurs espaces de jeux et d’activités s’adressent aux enfants de 1 à 15 ans (la responsable est d’ailleurs originaire d’Alsace, il n’y a donc pas de problème de langue !).

L’hôtel est membre de la coopération hôtelière européenne « Familotel », certifié par le TÜV comme étant adapté aux enfants. L’hôtel se trouvant dans un parc naturel, son propriétaire a également fait les travaux nécessaires pour en faire un établissement climatiquement neutre.

Randonner avec ou sans neige

Les randonneurs trouvent toujours leur bonheur au Feldberg ! Très sympa, le parcours panoramique au sommet (9 km, dénivelé 248 m).
Départ derrière le « Haus der Natur » à Feldberg direction « Panoramaweg ».

La vue récompense l’effort de la montée : par temps froid et clair, elle va jusqu’au Mont Blanc, la Jungfrau et d’autres sommets mythiques. Après cette montée, le chemin devient plus facile.

Au bout d’une heure, arrivée au refuge Todtnauer Hütte et la chapelle de St-Laurent. De là, compter encore 30 minutes jusqu’à la St. Wilhelmer Hütte où il fait bon se restaurer. Pour le retour, on reprend le même chemin. S’il y a de la neige, pourquoi ne pas partir avec une luge ? Le retour sera plus drôle !

Infos pratiques

Fundorena, Dr Pilet Spur 11, D-79868Feldberg im Schwarzwald
Ouvert tous les jours de 10 h à 21 h 30

Tél. 00 49 76 76 18 690,
www.fundorena.de

Hôtel Feldberger Hof : www.feldberger-hof.de