Vos papilles invitent au voyage (2)

Coco-Poulet Express
Jyothy vit dans le sud de l’Inde, dans l’état du Kerala. Si elle est végétarienne, il lui arrive de préparer des plats à base de viande pour ses amis français. Sur la photo elle est avec sa fille Sumangala.

Publié le

Ingrédients pour 2 personnes

3 blancs de poulets coupés en morceau
2 oignons
4 tomates
400 mL de lait de coco
2 cuillères à soupe de crème
1 cuillère à soupe de curry
Sel, poivre, piment vert et rouge, feuilles de coriandre fraîche

Préparation

Faites revenir les oignons, les épices (curry, sel, poivre, piment) dans un peu d’huile.
Ajoutez-y la viande, faites griller.
Ajoutez les tomates coupées en petit et déglacez.
Versez le lait de coco avec les feuilles de coriandre et laissez mijoter sans couvrir pour épaissir la sauce.
Rajoutez la crème fraîche et servir avec du riz.

 

COCHIN dans le Kerala

 Jyothy vit près de Cochin ou Kochi, probablement la ville la plus peuplée du Kerala.  C’est un port industriel  sur la côte sud-ouest de l’Inde construit  sur plusieurs  presqu’îles reliées par des ferries.

 Fort-Cochin est  la plus touristique.
Le long de la mer,  on remarque  les carrelets chinois, de grands filets de pêche.

C’est tout un système de poulies et de poids qui permet de soulever et abaisser d’immenses cadres de teck pour mettre les filets dans l’eau.

Les pêcheurs réparent les filets, vendent du poisson.

On visite de nombreux monuments historiques. La cathédrale Santa Cruz,

L’église St François, la première église européenne construite en Inde en 1503 par les Portugais.

On y trouve la pierre tombale de Vasco de Gama.

Le cimetière hollandais où la végétation  a repris ses droits.

Le Dhoby Khana, impressionnante blanchisserie. Les vêtements sont lavés à la main, séchés à l’air libre et repassés, souvent avec des fers à charbon.

Et on va voir un spectacle de Kathakali, une pièce de théâtre traditionnelle.

Très intéressant : le maquillage des artistes.

Le complexe culturel abrite aussi une salle où se pratique le kalarippayat , art martial et thérapeutique.

Sur les routes, on croise des camions haut en couleurs  construits par le "géant" industriel indien Tata. La carrosserie est décorée de peintures de fleurs, de paysages, voir d’un  portait de Shiva. Des gris-gris pendent des pare-chocs.

Comme Kochi possède un grand aéroport, c’est la porte d’entrée idéale pour visiter le Kérala.

Infos

Le tour-opérateur Définition Asie est spécialisé dans les circuits personnalisés dans les pays asiatiques en général, en Inde en particulier.
Tél. : +33 (0) 3 89 36 10 64

contact@definition-asie.com

definition-asie.com